l’Ostéopathie et la grossesse

Tout d’abord...

Seules, les grossesses physiologiques seront traitées.

Les grossesses atypiques ou pathologiques ne sont pas incompatibles avec l’ostéopathie.

Néanmoins, elles nécessitent un suivi médical particulier et une approbation de la part du gynécologue ou du médecin traitant à la pratique de celle-ci.

Pourquoi consulter?

41 semaines vont s’écouler avant ce moment merveilleux qu’est la naissance de votre enfant. Votre corps subira alors de profonds changements et ce en un temps record!

Ceux-ci seront physiques, hormonaux ou psychologiques. Certaines régions (comme votre bassin), ou organes (comme votre utérus) verront leur structure bouleversée.

D’autres organes (colon, vessie) seront refouler et votre posture sera modifiée

Toutes ces changements peuvent être à l’origine des lombalgies, dorsalgies, nausées…que vous subirez lors de votre grossesse.

L’ostéopathe, par des techniques douces, vous aidera à affronter ces désagréments.

Préparons votre accouchement ensemble:

3 ou 4 séances seront réparties durant les 9 mois et s’intéresseront aux spécificités de chaque trimestre.

Ainsi au premier trimestre, la prise en charge ostéopathique permettra d’agir sur les nausées, vomissements, troubles du transit fréquents à cette période.

Au deuxième trimestre, on peut voir apparaitre des troubles vasculaires, un essoufflement plus important dus au refoulement des viscères qui limitent l’efficacité du diaphragme.L’ostéopathe, par des techniques douces et appropriées, améliorera la souplesse du bassin.

Enfin au troisième trimestre, l’action ostéopathique se focalisera sur l’équilibre global, et préparera le bassin en vue de l’accouchement.

Plus l’intervention de l’ostéopathe est précoce, meilleurs sont ses résultats

Et en POST-PARTUM?

La consultation ostéopathique est préconisée dans les semaines suivant l’accouchement. Elle permettra de se libérer des douleurs induites par l’accouchement (lombalgies, douleurs

pelviennes…) et de rétablir une posture optimale.